________________________

________________________

________________________

Si vous êtes en possession d'informations inédites

N'hésitez pas à me contacter

________________________

Goodies à l'effigie du site ? Cliquez ici !!!

________________________

Moteur de recherche :

Recherche sur le site

Recherche sur le Web


powered by FreeFind

________________________

JFK Junior - TWA 800
Des similitudes frappantes

Des éléments troublant peuvent remettre en cause la version officielle de l' " accident " du Piper 32 Saragota II de John Kennedy Junior.

 

John Kennedy Junior, son épouse Carolyn et Lauren, une de ses sœurs, prennent l'avion ce vendredi 16 juillet 1999 afin de rejoindre Hyannis Port pour assister au mariage de Rory, la fille de feu Bob Kennedy. Ils partent de l'aérodrome de Fairdield dans le New Jersey, et doivent faire escale sur l'île de Martha's Vineyard, Massachusetts, pour y déposer Lauren. Il aurait du être accompagné d'un pilote instructeur, mais ce dernier a eu un malaise juste avant le décollage. Mais JFK Jr. détenait son brevet de pilote depuis maintenant deux ans. Les pilotes qui le connaissaient estimaient ses heures de vols à au moins 200. Arthur Marx, pilote en chef du club d'aviation de Martha's Vineyard déclarait : " C'était un bon pilote et il était habitué à cet aéroport, autant qu'un pilote expérimenté. "

JFK Jr. boitillait suite à une fracture du pied qu'il s'était fait récemment, mais son avion était pourvu d'un pilote automatique. Son léger handicap physique aurait éventuellement pu le gêner lors des manouvres de décollage ou d'atterrissage, malgré qu'un pilote de la base de Fairfield, Larry Lorenzo, affirmait : " S'il pouvait marcher, il pouvait voler. "

JFK Junior décolle donc de l'aérodrome vers 20h40, seulement accompagné de ses proches, et suivi des yeux par un pilote, Kyle, qui se souvient avoir entendu un ronronnement anormal lorsque les moteurs du Piper 32 Saragota II se mirent à tourner.
L'avion de JFK Jr.
Cet avion d'une puissance de 300 chevaux qui datait de 1995 et dont JFK Jr. s'était porté acquéreur au mois d'avril 1998 ne s'était pas fait remarquer de par un quelconque problème technique d'après ses propriétaires précédents et les autorités compétentes.
L'avion volait à 5 600 pieds. Alors qu'il était à 10 minutes de l'aéroport de Martha's Vineyard, il plongea soudainement de 700 pieds en 29 secondes. Selon les radars, il aurait eu un taux de descente supérieur à 1.500 mètres/minute, c'est-à-dire dix fois plus vite qu'un taux normal, selon les experts. Il disparu des écrans radar à 21h38, alors qu'il était rendu à 1 800 pieds.
Mais du côté des contrôleurs de l'air de Martha's Vineyard, personne ne s'inquiéta de cette disparition...
La famille de JFK Jr qui attendait son arrivée, prévue entre 23h00 et 23h30 à l'aéroport de Hyannis, téléphona à ce dernier à 2h30 du matin. C'est alors que les recherches débutèrent.
Il faudra six à neuf mois pour déterminer la cause de l'accident, selon James Hall, le président de la NTSB (Bureau national de la sécurité des transports).
La famille Kennedy a demandé que, contrairement à la procédure normale, aucune photographie des trois corps ne soit prise pendant leur autopsie à Cape Cod, de crainte que ces clichés ne se retrouvent à la une des tabloïds ou sur Internet. Michael O' Keefe, représentant du ministère public à Cape Cod, s'est contenté de déclarer que les souhaits des Kennedy avaient été "respectés dans la mesure du possible''. Cette demande peut surprendre quand on sait que dans l'affaire Diana des dizaines de photos ont été prises par des journalistes différents, et qu'aucun cliché morbide n'ait filtré dans le domaine public. Veut-on se débarrasser de tout ce qui pourrait nous interpeller au sujet de cet " accident " ?

 

Le parcours

L'avion de JFK Jr. a emprunté une route aérienne qui a déjà fait parler d'elle voilà 3 ans maintenant quasiment jour pour jour. Le 17 juillet 1996 le vol TWA 800 explosa en vol dans la même zone alors qu'il volait à 13 700 pieds. L'enquête officielle conclue à une défaillance technique de l'appareil. Mais une équipe d'enquêteurs indépendants sont convaincus que l'explosion est due à un missile à énergie cinétique tiré à partir de la mer lors d'un exercice d'entraînement de l'U.S. Navy.
Lieu du crash
Mêmes effets, mêmes causes ?
JFK Jr. survolait une " zone de guerre " qui était interdite, en 1996, aux vols d'une altitude inférieur à 6 000 pieds. Quand on sait que JFK Jr. ne déposa pas de plan de vol, n'eu aucun contact avec les contrôleurs de vol après avoir quitté Fairfield, et que personne ne connaissait précisément la route qu'il allait suivre, on peut se demander si en cas d'opération militaire ce jour-là, quelqu'un aurait été en mesure de l'avertir d'un danger potentiel.

Le complot politique

On peut aussi s'interroger quand à savoir si ce danger aurait pu être l'acte volontaire de personnes ayant tout bénéfice à ce que JFK Jr. rejoigne les 230 victimes du vol TWA 800.
Geoge BushPierre Salinger, porte-parole de la Maison-Blanche sous les présidences Kennedy et Johnson, l'homme qui a présenté le rapport concluant à la thèse du missile au sujet du vol TWA 800, a dit de JFK Jr. qu'il serait le président du XXIéme siècle.
JFK Jr., qui s'était tenu à l'écart du monde politique jusqu'à présent, venait de décider de proposer sa candidature pour les sénatoriales de l'état de New York de l'an 2000. De plus il aurait eu 42 ans en 2004, et il serait devenu l'adversaire de George W. Bush Jr.
Le père de cet homme promis à un grand avenir (maintenant !) n'est autre que l'ex-chef de la CIA, l'ex-chef du CFR, l'ex-président des États-Unis, un des membres du comité des 300, ex-membre des Bilderberg, de la commission trilatérale et certainement de " Skull and Bones ", ordre secret qui réunit entre autre l'élite du CFR. L'attitude de George Bush devant la détention à Londres du général chilien Pinochet est évocatrice sur la façon dont les affaires du monde doivent être traitées de son point de vue. L'ancien chancelier conservateur britannique Lord Lamont, ardent défenseur de l'ancien dictateur chilien, a indiqué avoir reçu une lettre de soutien de George Bush plaidant pour sa libération. John Todd, ex-membre du conseil des 13, déclarait : " On y traite de politique et de finance et on y projette l'instauration d'un gouvernement mondial unifié. Cette organisation fera tout ce qui est en son pouvoir pour instituer ce gouvernement mondial même si cela exige une troisième guerre mondiale. "
 

Mais comme dirait Skinner dans une célèbre série télévisée des années 90 :
" Cette affaire nous dépasse tous ! "





Sources :

Jan Van Helsing, " Les sociétés secrètes et leur pouvoir au 20ème siècle ", 1995

France Dimanche, n° 2760, 23 au 29/07/1999

The Boston Globe's
, 29/07/1999

Associated Press


France Soir
, 12/04/1999

Reuters


X-Files
... ;-)