________________________

________________________

________________________

Si vous êtes en possession d'informations inédites

N'hésitez pas à me contacter

________________________

Goodies à l'effigie du site ? Cliquez ici !!!

________________________

Moteur de recherche :

Recherche sur le site

Recherche sur le Web


powered by FreeFind

________________________

Nous allons vous faire aimer l'an 2000

Le téléphone mobile est un instrument à utiliser avec parcimonie, autant à cause des doutes qui persistent sur son innocuité vis-à-vis de notre état de santé que par les capacités qu'il offre à des institutions peu respectueuses des libertés individuelles de s'immiscer dans notre vie privée.


La téléphonie aujourd'hui

Selon l'Union internationale des télécommunications (UIT), le nombre d'abonnés au téléphone est passé dans le monde, depuis 1990, de 530 millions à un peu plus d'un milliard en 1998. Selon l'Institut de l'audiovisuel et des télécommunications en Europe (Idate), les recettes des fabricants d'équipements et des opérateurs de services sont passées de 500 milliards de dollars à plus de 1000 milliards.


Toute la communication vocale va passer sur le mobile.
Jukka Bergqvist,
directeur de Nokia Telecommunication.


  Le téléphone portable est pour beaucoup dans cet envol du marché avec une augmentation des ventes de 55% sur le seul marché français, ce qui amène le nombre d'utilisateurs dans l'hexagone a plus de onze millions. En 1999, France Télécom (Itinéris) détient 95% du marché des opérateurs en France. Son principal concurrent est Cegetel (SFR), filiale de Vivendi, qui a pour objectif de devenir n°2 des télécommunications en France. Ce secteur économique en plein essor regroupe non seulement les téléphones et leurs accessoires, les opérateurs, mais aussi les centraux, les antennes relais, les satellites...

 La nouvelle orientation de la téléphonie mobile passe par l'espace. Plus de 500 engins spatiaux seront lancés d'ici à 2003 afin de satisfaire la demande de communication dans divers domaines, car en 2006 les réseaux transporteront 90% des données informatiques. Les réseaux s'appellent :

Globalstar
  avec 48 satellites,

ICO
(renomé Pendrell Corporation en 2011) nouveau système de
Inmarsat

qui doit disposer de 12 satellites à la fin de l'année 2000,

Ellipso
avec 4 satellites déployés.


À peine plus d’un an après sa mise en service, le système de téléphonie par satellite Iridium est en faillite.
Iridium
C'est le 17 mars 2000 que les 55 000 clients d'Iridium, dont 3 000 au département américain de la défense, apprirent que les 66 satellites de la compagnie devaient être détruits. Mais il y eu un rebondissement le 20 novembre 2000 : les actifs d'Iridium étaient rachetés pour 25 millions de dollars par Iridium Satellite (IS), une compagnie éponyme de Boeing. C'est avec Iridium Satellite que le Pentagone a ensuite passé un contrat d'exploitation de ces satellites. Bien qu'en général on parle d'un accord de deux ans pour un montant de 72 millions de dollars, il n'est pas impossible que des options nous mènes jusqu'à fin 2007, et ce pour un montant de 252 millions de dollars. Officiellement, ce réseau de satellite devrait servir aux fonctionnaires, aux militaires, aux garde-côtes, aux agents secrets et autres policiers impliqués dans la lutte contre les narco-trafiquants. Mais une autre utilisation a été révélée sur le site du New York Times : ces satellites fournissent des informations sur la nature des courants électriques dans la haute atmosphère... peut-être pour poursuivre les travaux de Nikola Tesla...

Des champs électromagnétiques ?

  Le développement des téléphones mobiles a donné lieu à des interrogations en ce qui concerne leurs éventuels effets néfastes sur la santé. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est attelée au problème et commente ainsi les effets des champs de radiofréquences (RF) émis par les téléphones mobiles et leurs stations de base :
" Selon certains rapports, l'exposition à des champs RF de faible intensité,  trop faibles pour provoquer un échauffement significatif , aurait perturbé l'activité électrique du cerveau de chats et de lapins en modifiant la mobilité de l'ion calcium. Cet effet a également été signalé dans des tissus et des cellules isolées.
ADN-DNA
D'autres études laissent entendre que les champs RF pourraient modifier la vitesse de prolifération des cellules, perturber l'activité des enzymes ou agir sur les gènes de l'ADN des cellules. Ces effets ne sont pas clairement établis, et leurs incidences sur la santé de l'homme ne sont pas suffisamment bien comprises pour justifier une limitation de l'exposition aux champs RF de faible intensité.
(...) Toutefois, avec l'apparition d'appareils tels que les talkies-walkies et les téléphones mobiles, on s'est rendu compte que très peu d'études s'étaient intéressées à la question d'une exposition localisée aux champs RF au niveau de la tête et du cou.
(...) En réponse à ces craintes du public, que partagent de nombreux gouvernements, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé le Projet international CEM (Champs ElectroMagnétiques)  pour évaluer les effets biologiques et les risques sanitaires éventuels de l'exposition aux champs électromagnétiques. Plus de 40 pays et six organisations internationales participent actuellement à ce projet."

Ce projet a démarré en 1996 et les résultats devaient être rendus publiques en 2003, ce qui signifie que l'on a usé d'une technologie sans en connaître les effets exacts sur notre santé.

 

Les premières études

pulsar.gif (2171 bytes)  Selon des études effectuées récemment et relevées par la revue "LANCET", l'exposition de l'hémisphère concerné du cerveau (suivant la position du téléphone mobile) à un champ électromagnétique de fréquence radio, a pour conséquence indirecte une élévation de la pression artérielle : l'hypertension.
Telephone mobile
pulsar.gif (2171 bytes)  Les cristaux liquides qui composent la plupart des écrans d'affichage de nos portables ne sont pas non plus sans dangers. Ils ont une structure hélicoïdale tellement ressemblante à l'ADN de nos cellules, que l'énergie vibratoire polarisée qui s'en échappe est en phase avec les molécules d'ADN de nos chromosomes et les mets en résonance. Cette excitation moléculaire sur un support vital aussi sensible que l'ADN est d'autant plus dangereuse qu'elle concerne plus directement les zones proches de l'émetteur du téléphone : le cerveau, dont les parties hypersensibles que sont l'hypophyse (sécrétion de nombreuses hormones dont l'hormone de croissance) et l'hypothalamus (régulation de la faim, de la soif, de l'activité sexuelle, du sommeil-éveil, de la thermorégulation). Alain Lambin Dostromon a alerté l'opinion au sujet des effets des cristaux liquides voilà maintenant vingt ans. Ces effets peuvent se manifester, entre autres, sous la forme de troubles psychiques, de céphalée, de vertige, de nausée, de dépression, ou encore d'asthénie.
pulsar.gif (2171 bytes)  Les ondes électromagnétiques émises à quelques centimètres de la cavité buccale apportent une énergie permettant de séparer les constituants d'un amalgame dentaire. Un amalgame dentaire, ou plombage, est constitué d'argent ( 35%), d'étain (9%), de cuivre (6%), de trace de zinc et surtout de mercure (50%). Ce dernier a des conséquences directes sur notre système immunitaire, sur notre fertilité et sur notre système nerveux central.

On aurait pu se rassurer en se disant qu'il existe des parades à la nocivité de ces ondes, comme l'utilisation des kits mains libres. Mais le magazine britannique de défense des consommateurs, Wich?, déclare le 3 avril 2000 par l'intermédiaire de son directeur de la publication, Graeme Jacobs : 

" Si vous craignez les niveaux de radiation de votre téléphone portable, ne faites pas confiance aux kits mains libres. Les deux modèles que nous avons testés triplent les radiations émises vers votre cerveau, même si nous ignorons dans quelle mesure ces radiations sont ou non nocives. "

 

Big Brother

  En 1948, les USA et la Grande-Bretagne signent un accord secret de coopération pour le renseignement électronique. La teneur exacte de cet accord n'est pas connue. La communauté UKUSA (United Kingdom - USA Security Agreement) regroupe indirectement le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, mais aussi l'Allemagne, la Corée du Sud, le Japon, la Norvège et la Turquie. 

  L'Union Européenne en collaboration avec le FBI a débuté un vaste projet de surveillance téléphonique en 1991. Lors de la réunion des Ministres de l'Intérieur de Bruxelles, appartenant au groupe TREVI (Terrorime, Radicalisme, Extrémisme, Violence, Internationale, créé en 1976 pour lutter contre le terrorisme au sein de la CEE) , les 29 et 30 novembre 1993, une résolution est adoptée, afin de " comparer les besoins des Etats-membres de l'Union [Européenne] et ceux du FBI " et d'étendre la coopération " pour des raisons pratiques " à des pays tiers, les territoires associés au réseau ECHELON.   

  Au début des années 80, ECHELON, réseau de surveillance mondiale des télécommunications, des télé reproductions (fax), des messageries électroniques (e-mail) qui transitent par les satellites de communication, et des transmissions sur les réseaux ondes courtes, a été créé par la National Security Agency (NSA), en collaboration avec des organismes néo-zélandais, canadien, britannique et australien. Ce réseau planétaire surveille des satellites comme Inmarsat ou Intelsat, intercepte des communications contenant des mots-clés, même si ceux-ci sont oraux, grâce au logiciel ORATORY, et compile des informations comme les noms, adresses, numéros de téléphone, adresse Internet, etc., dans des fichiers informatiques. Les informations correspondant à des critères ou des sujets prédéfinis sont automatiquement transmises à l'agence intéressée.

La station la plus importante du réseau ECHELON est située à Menwith Hill (Grande Bretagne).

 Elle compte quelques 22 terminaux pour satellites et est également station réceptrice des satellites de reconnaissance électronique.

Base de Menwith Hill
  Le 4 février 1997, l'administration fédérale américaine a adopté officiellement la norme de cryptage du Clipper Chip. Ce cryptage adopté conjointement par la Maison Blanche et la NSA, est destiné à rendre " écoutables " les appareils portables à technologie numérique (norme GSM), grâce à une clé permettant de " casser " facilement l'algorithme de cryptage. Le même principe est appliqué aux transmissions de données sous le nom de Capstone Chip.
  On peut aussi localiser un correspondant et suivre ses mouvements (même si celui-ci utilise plusieurs numéros d'abonné grâce à des cartes à puce différentes) par l'intermédiaire d'un numéro d'identification propre à l'appareil lui-même (International Mobile Equipment Identification - IMEI), et ceci juste par le fait d'enclencher le portable. Le réseau Iridium permet de localiser un abonné dans un rayon de 1 000 m.
  Il est aussi possible d'activer à distance et à volonté le téléphone portable d'un abonné, si son appareil est en mode " veille ", au moyen d'un code.   

 

Conclusion

  Le téléphone mobile est un instrument a utiliser avec parcimonie, autant par les doutes qui persistent sur son innocuité vis-à-vis de notre état de santé (et qui persisteront encore après les résultats des études menées par l'OMS étant donné les sommes considérables qui sont en jeux), que par l'irrespect total de l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de l'homme :


"Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile, ou sa correspondance."


Ce texte a été ratifié par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne l'année même où ils ont signé l'accord UKUSA... Il faut préciser que la NSA n'est pas tenue de respecter une loi tant qu'il n'est pas précisé dans la dite loi que celle-ci s'applique aussi à la NSA.




Sources :

Eurêka, n°40, février 1999

Encyclopédie du renseignement et des services secrets, Jacques Baud, Nouv édition mise à jour (23 juin 2004)

Capital
, n°89, février 1999                

EfferveSciences
, n°9, Janv-Fev-Mars 1999

Organisation mondiale de la santé (OMS)